Question de : Marie-France (48 ans)

Partager
La question :

Bonjour,  quand le taux de glycémie est bas et que nous ne pensons pas à vérifier notre taux, la pompe règle t-elle le débit d'insuline seule, sonne t-elle pour nous le signaler  ? La nuit le tuyau de la pompe peut-il se tordre et provoquer l'arrêt de la distribution d'insuline, sonne t-elle pour nous le signaler ?

Réponse du diabétologue

La pompe à insuline utilisée « seule » ne mesure pas la glycémie. Certaines pompes peuvent être couplées à un système de mesure continue du glucose (MCG). Le système estime en temps réel et en continu la glycémie à partir du glucose sous cutané. Il n’est pas à ce jour pris en charge par l’assurance maladie. La pompe sert de moniteur-récepteur et affiche les données.
A ce jour, aucune pompe ne régule automatiquement le débit basal de la pompe (cependant une gestion automatique du basal nocturne est déjà en cours d’étude). Un des derniers modèles de pompe, lorsqu’il est couplé au système de MCG, interrompt la diffusion d’insuline en fonction du risque d’hypoglycémie et laisse le basal repartir lorsque la glycémie remonte.
Le cathéter peut éventuellement « se tordre » mais il est assez flexible et solide à la fois ; il peut malencontreusement se déconnecter  et ainsi se désolidariser de la personne ou de la pompe. Il n’y aura pas d’alerte sur la pompe dans ce cas. A l’inverse, une alerte peut retentir si le cathéter se bouche. Dans les 2 cas, privé ainsi assez brutalement d’insuline, la glycémie s’élèvera.
Si la pompe est couplée à un système de MCG et qu’une alerte « glycémie élevée » ou « glycémie basse » a été programmée à un seuil réglable, une alarme retentira une fois le seuil défini atteint.