La pompe au féminin

Partager

Savoir où placer la pompe à insuline externe, voilà un problème qui ne se pose pas de la même manière à un homme qu’à une femme. Une question d’esthétique et de séduction qui « bloquent » certaines femmes. Qu’en pensent justement ces dernières ? Quelles sont leurs astuces ?

« Je me pose la question de la pompe, dit Monique. Ce qui me retient ?  La coquetterie (quelques vêtements, en particulier l’été), les petits câlins, les bains de mer… tout cela peut paraître superficiel mais rester féminine est important pour moi ».

« Ce n’est pas un souci », pour Patricia « une pompe à insuline n’exclut pas de rester féminine dans ses tenues vestimentaires : on peut sans problème porter des jupes et même certaines robes tout en ayant une pompe à insuline ».

Les astuces de femmes expertes

La poitrine

Placer la pompe entre les seins est le plus souvent invisible. Il faut faire attention aux décolletés vraiment très plongeants (dans ce cas vous accrocherez la pompe à la cuisse) sous peine de rendre votre pompe visible aux regards indiscrets.

Pensez à mettre la tubulure vers le bas, vous éviterez d’avoir une boucle de tubulure qui remonte entre vos seins. Si la nature a été généreuse avec vous, toutes les fournitures de prestataires devraient pouvoir vous aller.

Si votre poitrine est plus menue : prendre par exemple un soutien-gorge « push up » et placer la pompe sous le soutien-gorge, entre les deux seins. Ne l’accrochez pas sur le soutien-gorge au risque d’obtenir un troisième sein du plus bel effet !

Enfin, pensez à couper les alarmes pour éviter une situation embarassante !

La jarretière

Vous pouvez utiliser une jarretière qui s’accommode avec la plupart des jupes ou robes et avec la plupart des matières. Il suffit de caler le plus possible la pompe à l’intérieur de la cuisse afin d’éviter toute masse visible et suspecte.

Ce genre d’accessoire est commercialisé par plusieurs laboratoires. Cela dit, il est tout à fait envisageable de fixer une pompe sur la partie élastique et autocollant d’un bas classique.

Article réalisé avec le concours de l’Association Française des Femmes Diabétiques. Merci en particulier à Carole et Emilie.
Crédits photo : Association Française des Femmes Diabétiques.

13 thoughts on “La pompe au féminin

  1. Avec la jarretière, il ne faut pas marcher longtemps sinon tout glisse (la « remontée » de pompe en pleine rue devient alors très discrète!) et avec ma petite poitrine et mon aversion des push-up, impossible de la porter entre les seins… D’autant plus que l’été, notamment avec une robe à bretelles fines ou un dos nu, pas de soutien-gorge… Et n’essayez pas de l’accrocher à la culotte, c’est encore plus risqué qu’avec la jarretière… lol
    En bref:

    -en jean, avec un pantalon à poches ou une jupe (et encore, à chaque fois avec un haut pas trop moulant…), c’est bon (limité, mais faisable…)

    -avec une robe à bretelles, un dos nu, quelque chose de moulant… comment je fais moi ??
    Et qu’est ce que je fais du fils qui dépasse toujours quelque part ?

    1. Bonjour,

      La pompe ne m’empêche pas de m’habiller comme je le souhaite. J’ai une petite poitrine donc je ne peut pas l’accrocher au soutien gorge. Avec des robes près du corps de porte la jarretière ou bien la ceinture porte pompe à la taille. Il m’arrive de l’accrocher à la culotte et aucun problème. Il ne faut pas se mettre de barrière et surtout ne pas essayer de la cacher car les personnes qui nous entoure ne font pas attention à notre pompe. Moins vous chercherez à la cacher moins elle se verra.

    2. Avec une robe d’été, c’est pas facile mais éventuellement tu peux poser dans ta culotte serré (pas pour toute la journée 🙂 ), si non sur ta robe clipsé avec l’étui clip pivotant à l’intérieur, sous le bras ou devant. Comme ça on voit qu’un clip. Mais c’est vrai, c’est pas évident pendant l’été. Pour les fils qui dépasse, j’ai mis à l’envers la pompe donc j’ai pivoté l’étui clip. Chez Roche tu peux le trouver c’est sure, chez les autres fournisseurs je ne sais pas.
      et si non, tu sais quoi, si ça se voit, les gens peut aussi penser qu’on est accro au téléphone portable lol!

  2. J’ai trouvé une solution pour porter ma pompe sous des robes. La pompe est totalement invisible et je ne la sens pas du tout.

    Cette solution : sous la robe, porter un jupon dans lequel on coud une poche pour la pompe. Placer cette poche sur l’envers du jupon, milieu devant, au dessus des genoux.

    Résultat : la robe ne plombe pas, la pompe ne bouge pas et est très facile à
    attraper discrètement au début du repas. Et ça marche avec une robe moulante car la pompe se pose entre les jambes, à plat sous la robe et non pas sur le côté de la jambe, en travers, faisant une bosse. Elle ne gêne absolument pas dans les mouvements, et ne file pas non plus les collants comme la ceinture sur la cuisse ! Le câble se place tout seul entre le jupon et les jambes, et il ne traîne pas à la taille comme quand on porte la pompe dans la poche d’un pantalon.

    La pompe se fait oublier au point que j’ai parfois un doute : je vérifie que je n’ai pas oublié de la rebrancher après la douche !

    1. Quelle bonne idée, le jupon ! Je crois que je vais demander aux copines couturières de m’aider à en fabriquer un. Merci pour l’idée !

      1. Le plus simple, c’est de partir d’un jupon tout fait dit « invisible ». On en trouve dans des magasins de lingerie à 20€. Attention, il faut une poche solide car le tissu s’use facilement. L’idéal, c’est de le thermocoller pour le renforcer, et de coudre la poche en double épaisseur, en lui donnant du volume pour qu’elle reste bien plate sous la jupe.

  3. pour les pantalons taille basse et assez large au niveau des mollets, l’accrocher au mollet (avec une bande elastique et scratch pour fixer-a la cuisse aussi-) la pompe tournee vers l’interieur (ne marche peut etre pas si le mollet est tres mince, peut etre inconfortable), ou utiliser un collier de chien /chat, et faire tenir la pompe dans la partie qui sert a regler la taille du dit collier. ou avec un bas de contention, sans clip, au niveau de la cuisse, dans la partie en dessous de la bande auto fixante, ca tient drolement bien.pour une robe, c’est le mieux.
    acheter des pantalons (jupes , pantacourts)avec des poches sur le cote(niveau cuisse-genoux, voir mollet et y glisser la pompe, sans clip, faire une ouverture dans la poche pour que la tubulure passe a l’interieur, je fais passer le reservoir ,plus facile a manipuler que la partie se fixant au kt.toujours agreable de ne rien avoir au niveau de la taille, moins de risque de s’accrocher un peu partout.

  4. pour la pompe ds le soutien gorge, se mefier de la transpiration, , possibilite de ettre la pompe dans une chaussette de bebe pour absorber la transpiration (laisse une aureole sur le ventre surtout si haut un peu moulant 😉

  5. La pompe à insuline ne m’empêche pas d’être féminine. Tout mon entourage est au courant et personne ne fait attention. Vous pouvez aussi demander à votre prestataire de vous fournir des pochettes de couleur noire ou satinée beige, des attaches ou aller sur le site de la marque de votre pompe insuline, ils proposent souvent des accessoires.
    Ma pompe ne m’a jamais gênée non plus dans l’intimité.

    1. Merci pour ce témoignage positif Valérie. Par contre, pensez à protéger votre anonymat en ne vous identifiant que par votre prénom ou votre pseudonyme en postant vos commentaires et témoignages 🙂 !

  6. Pour pouvoir porter des robes près du corps, je me suis acheté des shortys en dentelle ou en coton, à l’interieur j’ai cousu un petite poche coté intérieur de la cuisse. Ainsi ma pompe est invisible, et ça ira très bien pour mes petites robes cette été. Sinon je met des jupes ou robes avec poches intégrées, je fait un petit trou à l’intérieur de la poche pour passer la tubulure de la pompe , met la pompe dans le poche, ainsi rien ne se voit.

Les commentaires sont fermés