Témoignage de : Hélène - 40 ans

Partager
Témoignage de Hélène – 40 ans
Prénom : Hélène
Âge : 40 ans
Témoignage :

Diabétique depuis 25 années, le CHU m'a proposé il y a 7 ans, d'essayer une pompe et quelques mois plus tard de suivre un stage d'insulinothérapie fonctionnelle. Depuis, impossible de faire marche arrière, c'est trop bien... Je trouve que les deux vont de paire. En effet, ce qui me convient est cette idée d'adapter le diabète à ma vie et non de m'acharner à adapter ma vie au diabète ! Le diabète reste une sacrée contrainte, une vigilance de tous les instants ou presque, une maladie omniprésente. La pompe me permet d'affiner incroyablement le traitement, de ne pas être prisonnière d'une régularité déprimante en matière de repas ou de rythme de vie et tout cela me rend sereine et plus enthousiaste face à la gestion du diabète. L'hémoglobine glyquée fut largement meilleure dès la pose de la pompe et elle le reste. Je précise que j'ai un lecteur de glycémie qui communique avec la pompe, ça aide beaucoup : bolus faciles à faire, corrections immédiates, diminution de l'insuline basale possible à tous moments. Ça vaut le coup d'essayer, quitte à changer d'avis !

1 832 thoughts on “Témoignage de Hélène – 40 ans

  1. bonjour, je suis la maman de yan 11 ans did depuis 2 ans sous stylo injecteur, je voudrais savoir est ce que les risques de lypodistrophies sont les memes que pour le stylo? avez vous trouvé un changement radical?merci de votre réponse!

    1. Bonjour,
      Les risques de lypodistrophies sont plus rares depuis l’abandon des insulines de porc; et la généralisation des insulines humaines.
      En terme de risque cutanés, la pompe c’est l’implantation d’un cathéter tous les trois jours, au lieu de 12 injections sur la même période (3 x 4/injections/jour).
      Le passage à une pompe à radicalement changé et allégé la gestion des soins : bolus à la demande, possibilité de plusieurs débits de base dans la journée; possibilité d’interrompre le débit de base en cas d’hypoglycémie; le passage à la pompe associé à l’insulinothérapie fonctionnelle (IF) offrent un plus grande liberté de vie; enfin : le cathéter se déconnecte à volonté : douche, piscine, etc…
      J’espère que ces quelques mots répondrons a vos questions,
      cordialement;

  2. j’avais une pompe à insuline depuis 3 ans et c’était très bien ( sans doute la même lecteur/pompe) mais suite à 2 comas diabétique en 2014 mon diabéto m’a remis sous injections stylos ! je ne supporte pas du tout, mon diabète est mal équilibré et j’ai des bleus partout ! je pense aller voir un autre service d’endocrino bien qu’il soit à 100 km de chez moi ! je ne sais pas si entre diabétologues ils ont une approche différente (l’un dit oui à la pompe, l’autre non – sans prendre en compte l’avis du patient) j’ai 71 ans et + de 50 ans de diabète ! j’en ai vu des vertes et des pas mûres et je ne me résous toujours pas au fait de toujours être malade ! c’est encore plus lourd pour mes proches qui n’ont jamais appris à gérer avec moi et je me sens très seule face à tous les problèmes !

Les commentaires sont fermés