Témoignage de : CLAIRE - 50 ans

Partager
Témoignage de Claire, 50 ans
Prénom : CLAIRE
Âge : 50 ans
Témoignage :

Je porte une pompe à insuline depuis 1996 pour pouvoir améliorer mon HbA1C abominable et avoir un enfant. Lorsqu'on m'a posé ma première pompe, une horreur esthétiquement parlant, j'ai pleuré beaucoup... Plus possible d'oublier le diabète ! Cela a pris du temps, après ma première grossesse, j'ai tout fait pour pouvoir retourner aux 3 injections quotidiennes dans le meilleur des cas. Hélas, je pensais cela avant, je n'y suis pas parvenue. 5 ans plus tard voulant un autre enfant, j'ai dû reporter la pompe, améliorée depuis. Aujourd'hui, je sais que sans la pompe, je serai morte ! Mon diabète est impossible à gérer et cela même avec la pompe mais c'est ma seule chance de ne pas toujours vivre en enfer. Les " hypos " sont encore présentes mais ma pompe est une alliée précieuse et dévouée et mon HbA1C est correcte.
Voilà mon témoignage pour celles ou ceux qui hésiteraient à franchir le cap. Dans un avenir proche, j'espère, la taille de la pompe devrait être réduite et donc plus facile à dissimuler quasi- complètement. Pour avoir un avis définitif et concret, il faut essayer et ensuite prendre position sur l'intérêt de la pompe à insuline externe. Il faut la considérer comme une amie et non comme une ennemie car elle ne suit que " vos ordres " et ne fait pas de vous son prisonnier ! Pour ma part, elle fait partie intégrante de moi et je l'assume même si, dans mon cas, je suis dépendante d'elle.