Question de : Marie (28 ans)

Partager
La question :

J'ai 28 ans et je suis diabétique depuis l'âge de 3 ans soit depuis 25 ans. J'ai d'abord été traité avec les seringues puis les stylos à insuline. Faisant pas mal de sport et ayant une alimentation plutôt équilibrée associée à de nombreux contrôles glycémiques journaliers, mon HbA1 n'a jamais dépassée 7. Pourtant on me propose la pompe à insuline à chaque rendez-vous " diabèto " et ce depuis plus de 5 ans. J'ai toujours refusé jusqu'à aujourd'hui où j'ai fait une semaine a l'hôpital pour tester la pompe. Jai eu un super suivi et accompagnement mais n'ai pas du tout aimé la pompe et tous ces inconvénients (pour moi il y en a beaucoup) et n'ai pas confiance du tout.
Je voudrais savoir si la pompe finira par être inévitable ou si je peux encore continuer longtemps au stylo en étant bien équilibrée ? Sachant que me pîquer autant de fois qu'il le faut pour faire des corrections au stylo ne m'a jamais posé de soucis.

Réponse du diabétologue

Excellente question ! Voici mon avis : la pompe à insuline n'est jamais un impératif absolu ! Elle peut être proposée chez certains patients qui n'y arrivent pas malgré un traitement pas injections d'insuline bien conduit, par exemple ceux qui restent avec une HbA1c au dessus de 8% ou ceux qui font trop d'hypoglycémies voir des comas imprévisibles. Ceux qui vont très bien mais qui sont demandeurs peuvent également être des candidats. Mais si vous allez très bien sans faire trop d'hypoglycémies et que la pompe vous rebute, restez comme vous êtes et bonne continuation.