Témoignage de : Jean-Louis - 56 ans

Partager
Témoignage de Jean-Louis – 56 ans
Prénom : Jean-Louis
Âge : 56 ans
Témoignage :

" DID " Type 1 depuis l'âge de 8 ans, j'ai bientôt 56 ans et donc bientôt 50 ans de diabète sans complication. Je suis sous pompe, prise en charge par la Sécurité sociale (merci à la ministre Mme Guigou pour cette prise en charge contrairement à sa prédécesseure qui trouvait que ça coûterait trop cher. Depuis 2001, suite à un déséquilibre continu du diabète la nuit (" hypo " suivie d'hyperglycémie) avec impossibilité d'équilibrer avec des injections d'insuline (4 par jour), mon diabétologue m'a proposé la pompe à insuline que je prenais comme une contrainte car en permanence sur moi. Patiemment, en lien avec mon épouse qui vivait mal mes nuits agitées, il m'a convaincu. Et depuis, que du bonheur. " Hypos " très rares. Sur activités physiques intenses, je débranche ma pompe et pas d' hypoglycémie. Un repas mal dosé et je peux ajouter un bolus. Un repas décalé, je décale également le bolus...
Alors n'hésitez pas surtout avec les évolutions technologiques à venir (miniaturisation des matériels, tubulures supprimées remplacées par des commandes radio, donc dialogue entre la pompe, le dextro, le pancrés artificiel, la glycémie en continu,...) à passer à la pompe à insuline. 16 % de " DID " type 1 sous pompe, c'est très faible. Plus besoin de s'isoler pour faire ses injections d'insuline. On fait quelques clics sur sa pompe et le bolus est parti ! Alors foncez !