Les avantages de la pompe à insuline

Partager

Les bénéfices constatés sont propres à chacun, mais globalement, la pompe à insuline permet :

  • une amélioration modérée de l’équilibre glycémique
    • Diminution du risque d’hypoglycémies (sévères), uniquement pour les personnes qui y sont sujettes.
    • Diminution des variations glycémiques.
    • Une amélioration de l’HbA1c ou de l’équilibre métabolique.

« Diabétique depuis bientôt 39 ans avec un diabète déséquilibré depuis des années (HbA1c à 10,5 %), je ne voyais plus le bout du tunnel (…). Aujourd’hui, 3 ans après la pose de la pompe, ma vie a complètement changé, mon HbA1c est à 6,4 et je compte garder ce chiffre longtemps » Christel, 39 ans sous pompe à insuline depuis 3 ans.

  •  une amélioration de la qualité de vie
    • Diminution significative du nombre d’injections : changement de cathéter en moyenne tous les trois jours, au lieu 4 piqûres par jour (minimum).
    • Flexibilité : la pompe permet de programmer les besoins en insuline en fonction de ses activités et des moments de la journée avec la possibilité de se déconnecter pendant deux heures :
      • liberté de choisir ses horaires de repas,
      • liberté de choisir la composition de ses repas, la pompe facilite le calcul du bolus,
      • une meilleure adaptation aux activités de la vie quotidienne : sport, sorties entre amis, vacances,
      • possibilité de revenir au traitement par multi-injections avec l’accord de son médecin : le traitement n’est pas définitif.
    • Discrétion : au restaurant, au moment de l’injection.

« 120 cathéters par an contre 1825 trous d’aiguilles, y’a pas photo pour la peau » Daniel, 37 ans, infirmier sous pompe à insuline depuis 2 ans

  • le traitement des nouveau-nés et des enfants diabétiques qui nécessitent des débits très faibles.
  • une meilleure adaptation à l’insulinothérapie fonctionnelle. L’insulinothérapie fonctionnelle permet au patient de choisir librement la composition en sucres de ses repas, il en déduit sa dose d’insuline rapide. La pompe à insuline facilite le calcul de la dose.
  • une adaptation plus grande aux activités de la vie quotidienne : une programmation de débits différents peut se faire suivant les moments de la journée ou de la nuit, en fonction de l’activité …

« Depuis que je suis sous pompe, je peux faire ce que je veux : sport, régime, grasse matinée, sortir le soir… Evidemment ce sont des choses simples mais qui étaient impossibles avant sous peine d’engendrer des complications de mon diabète » Ophélie, 19 ans, étudiante, sous pompe à insuline depuis 1 an et demi

4 thoughts on “Les avantages de la pompe à insuline

  1. Je suis en difficultés pour équilibrer mon diabète suite à un choc il y a plus de deux ans. Dernièrement on m’a posé un capteur durant six jours et le résultat est que mon insuline lente ne fait pas son travail durant la nuit. Je me sens perdue, j’arrive plus à gérer tout ça et il me faut encore changer de traitement ainsi que les habitudes qui vont avec… Je cherche donc à me renseigner sur la pompe à insuline dont les quelques diabétiques que j’ai pu rencontrer me vantent tant les mérites. Et je dois avouer qu’en lisant cet article ce ne sont que les avantages qui me sautent aux yeux ! Surtout niveau gestion. J’espère pouvoir en faire bientôt l’expérience. Rdv pris cet après midi pour voir !!! Merci pour ce site et les renseignements disponibles et surtout les témoignages. <3

    San

    1. Bonjour a tous
      on doit me poser une pompe a insuline dans 5 jours
      je viens juste de l’apprendre ce jour
      a la base je suis partant
      mais en lisant toutes les « infos » sur le site
      j’en viens a douter de la marche a suivre pour moi

      je souffre de « Tremblement Essentiel »
      vous savez c’est (sourire!) comme la « vache folle »
      si je suis en « Hypo » il m’est impossible
      de me faire une « dextro » tellement je tremble,tout saute en l’air!

      comment cela se passe t’il avec la Pompe
      avons nous la mesure immédiate de notre glycémie?

      1. La pose d’une pompe à insuline ne vous évitera malheureusement pas de faire vos glycémies régulièrement. Par contre, si vous sentez venir une hypo vous aurez la possibilité de ralentir le débit ou d’arrêter temporairement votre pompe. Lors de votre hospitalisation pour la pose de la pompe, ces questions de gestion sont à aborder avec les professionnels de santé (diabétologue et infirmières).

  2. Bonjour à tous,

    Je vous raconte ma propre expérience ! Ca fait 14 ans que je suis diabétique (j’ai maintenant 24 ans), j’ai toujours eu du mal à régler ma glycémie (HbA1c = 10, 9 %) en changeant de diabétologue, j’ai vu que celle-ci ne tolère pas que je ne compte pas le nombre de GLUCIDES que je mange et que je ne connais pas le RATIO de bolus à mettre le matin, midi/soir (pour 10g de glucides mangé le matin je fais 1.2 d’insuline rapide, alors que le soir pour 10g de glucides je fais 0.5 doses d’insuline) et ça change tous dans l’éducation. Bref, mon diabéto m’a obligé à faire « une hospitalisation de 5 jours d’éducation de diabétologie » à l’hôpital COCHIN à Paris (très très compétents, rien à dire!!), à ma sortie mon diabéto m’a clairement dis que si je veux faire la pompe je dois m’habituer à prendre au moins 6 fois/jour ma glycémie et que mon HbA1c soit au dessous de 7,5 % et elle me verra qu’après 6 mois pour vraiment savoir si je suis autonome et que l’hospitalisation m’a bien aidé. Je vais la voir la semaine prochaine pour faire la pompe.

    résultat de mes HbA1c:
    * Hospitalisation en Juin : HbA1c = 8,5 %
    * En Septembre: HbA1c = 6.2 %
    * En ce Décembre: HbA1c = 6.5 %

    Conclusion:
    A mon avis, ce que un diabétique doit obligatoirement savoir c’est:
    – compter les glucides dans ses repas.
    – comprendre comment calculer les ratio de bolus (durant une hospitalisation c’est mieux expliqué et éduqué).
    – se forcer à prendre sa glycémie 6 fois/jours pendant au moins 4mois pour s’habituer à être autonome pour la pompe (ou pas).

    – toujours choisir un diabéto assez sévère et qui tolère pas les dérèglements de glycémie (il sera toujours de bons conseils). et s’il travaille aussi dans un hôpital c’est toujours mieux.

    La pompe est mon objectif actuel, faut y travailler et c’est pour la bonne cause (la santé ça ne se remplace pas).

    Bon courage à tous,

    Cordialement,
    Nassiba

Les commentaires sont fermés