Entretien de la pompe

Partager

Mini pompe
Les pompes sont conçues pour durer et ne demandent pas d’entretien spécifique. La plupart des utilisateurs portent leur pompe dans un étui afin de mieux la protéger contre les chocs, la transpiration et la poussière. Pour assurer sécurité et tranquillité d’esprit, les pompes sont équipées de systèmes d’alarme et signaux qui peuvent avertir en cas de problème, comme par exemple le moment de changer les piles. Toutefois, certaines de ces alarmes restent imparfaites par exemple, celle qui avertit que le système est bouché.
Ainsi, soyez attentif à toute anomalie.

Le déclenchement d’une alarme ne doit pas être négligé et sa signification doit être vérifiée :

  • en consultant le manuel d’utilisation de la pompe, celui-ci mentionne les consignes de sécurité à respecter (ne pas immerger la pompe, consignes en cas de chutes, de chocs…) ;
  • en faisant appel au dispositif d’astreinte téléphonique ( disponible 7/7 j et  24/24)  assuré par le prestataire qui offre une assistance technique et organise le remplacement rapide de la pompe, si nécessaire.

Les recommandations de l’ANSM

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) – a édité, en 2007, des recommandations sur les systèmes d’administration d’insuline. Vous pourrez notamment consulter sur son site Internet une étude intéressante sur les arrêts de perfusion au cours de traitements par pompe à insuline externe.
Ce document pratique a été rédigé en collaboration avec la Société Francophone du Diabète.

Lire le document en PDF :  Communication sur le risque lié à un arrêt de perfusion lors d’un traitement par pompe à insuline externe.

L’ANSM a élaboré des recommandations pratiques à destination des porteurs d’une pompe à insuline externe, afin de prévenir l’apparition d’une hyperglycémie grave.

Elle rappelle notamment que, quelle que soit la marque de la pompe à insuline externe, l’alarme d’occlusion peut être une fausse sécurité : en cas de faible débit de perfusion ou en cas d’occlusion partielle, cette alarme ne se déclenche pas ou se déclenche tardivement, alors que le patient est déjà en hyperglycémie.

Trois consignes pour éviter les conséquences d’un arrêt de la perfusion sont communiquées dans le document : Information de sécurité concernant les pompes à insuline externes avec ligne d’administration déconnectable.

 

2 362 thoughts on “Entretien de la pompe

  1. J’ai eu une des premiers pompes portables en 1988. Après la naissance de mon fils j’ai repris les injections classiques 4 par jour. Depuis les systèmes ont évolué mais je trouve au regard de mon expérience de 42 ans de diabète que la pompe reste un système très lourd et je n’arrive pas à pencher pour de nouveau en bénéficier. Mon fils diabétique depuis ses 18 mois vient de passer sous pompe à cause de son diabète trop instable, pour lui c’est effectivement un plus.

  2. Porteur d’une pompe externe depuis 1995, j’ai vu toutes les améliorations arriver à ce système de soin. Mon seul regret, aujourd’hui, ne concerne pas la pompe en elle-même mais sa protection car la mienne n’a aucune protection si ce n’est un tour de ventre élastique avec une poche en apparence de laine complètement inesthétique. Où il est le temps où j’avais un étui en simili cuir gratuit ?

Les commentaires sont fermés